La lutte contre le piratage en streaming : défis et solutions pour les diffuseurs d'événements sportifs

Le piratage en streaming ne cesse de s’accroitre en Europe. D’après une étude menée par l’Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle ou l’EUIPO, le piratage numérique aurait atteint une hausse de 3.3 % depuis 2022. Une valeur assez importante depuis les dernières années. Il est tout de même important de noter que cette valeur ne concerne pas le piratage par : IPTV, appareils de streaming ou applications mobiles. Concernant les valeurs plus précises, le piratage en streaming atteint 58 %. Parmi cette dernière, c’est sur les actualités sportives que l’on retrouve la plus forte augmentation. Quels sont donc les défis et les solutions face à ce problème ?

Les défis à relever

Le piratage est un nouveau défi à relever pour les industries en streaming. En 2021 et 2022, l’accès illégal sur les actualités sportives en direct a augmenté de 30 %. Seulement en France, ce taux serait à 34 %. Il s’agit d’un record auprès de l’Espagne. On localise la pointe du piratage lors des compétitions de football en avril, septembre et octobre. Cependant, le piratage en streaming sportif se retrouve en plus baisse en période estivale (juin et juillet). Le premier pas à faire pour lutter contre le piratage concerne sans aucun doute la compréhension des mécanismes afin de pouvoir adopter les mesures à prendre. Assurément, de cette manière, les plateformes en règle pourront fonctionner efficacement. D’ailleurs, si vous souhaitez disposer de toutes les actualités sportives, n’hésitez pas à vous rendre sur ce site web.

A lire aussi : Quels sont les avantages des codes promo pour les joueurs sur Mystake ?

Les solutions proposées

En l’année 2021, plus précisément depuis le 29 septembre, l’Assemblée nationale a déjà adopté une loi sur la régulation et la protection de l’accès aux œuvres culturelles à l’ère numérique. Le principal objectif est de stopper tous les dispositifs antipiratage sur le sol français et vers des consommateurs en France de toutes les origines telles que : 

  • Les sites illégaux ;
  • Les sites miroirs ; 
  • IPTV ;
  • Les duplications réseaux sociaux.

C’est le député LREM de la 3ᵉ circonscription des Alpes-Maritimes dont Cédric Roussel qui est à l’origine de cette œuvre. D’après lui, en permettant aux ayants droit d’agir en amont pour l’identification des sites où il y aura retransmission de programme, le piratage diminuerait. En plus à cette solution, depuis quelques mois, la justice française travaille d’arrache-pied pour lutter contre le visionnage et le téléchargement illicite en bloquant certains sites. 

Cela peut vous intéresser : Quels sont les rôles des managers dans les e-sport?

Copyright 2024. Tous Droits Réservés